Les 1000 visages d’Émilie

Émilie le jour / Émilie la nuit

Le visage de cette jeune femme de 25 ans est pourtant bien connu au sein de Pearl Diffusion. Depuis 2 ans déjà, on la croise alternativement au service expédition ou au service client pour renforcer les effectifs ou assurer des remplacements. Travailleuse, appliquée et très discrète, elle a tout naturellement signé un CDI pour intégrer l’équipe. Elle est devenue, l’une des voix que vous entendez, lorsque vous contactez la société par téléphone. Mais ça, ce n’est qu’une partie de la vie et de la personnalité d’Émilie. Émilie à bien d’autres visages …

Émilie est notamment maquilleuse.

Avec les pinceaux, les crayons, les crèmes, les poudres et les milliers de couleurs de sa mallette, elle transforme les gens. Que ce soit pour de la mise en beauté ou pour des effets spéciaux, ses doigts font la technique et sa tête s’occupe de l’imaginaire …

Un tournant dans sa vie

Titulaire d’un BTS Assistant de Manager, Émilie commençait sa carrière professionnelle derrière un bureau. Un travail intéressant, mais, il lui manque le côté créatif qu’elle voulait donner à sa vie. Elle prend donc une décision assez radicale : reprendre les études pour suivre une formation professionnelle de maquillage.

Ce n’est pas un choix irraisonné. Evidemment, comme toutes les jeunes femmes, Émilie se maquille. Mais elle voulait comprendre et aller plus loin, notamment dans la réalisation des effets spéciaux. Elle voulait donner suite à une passion découverte sur les réseaux sociaux en suivant des influenceuses make-up. Les premières réalisations d’Émilie ont été plébiscités par son entourage, ce qui l’a encouragé à passer le pas.

Une école pour acquérir les bases, c’est essentiel

Émilie intègre l’École de maquillage Professionnel Candice Mack à STRASBOURG pour une année complète de formation. C’est une école privée qui propose différents cursus, dont une formation longue sur 9 mois (octobre à juin) permettant l’obtention d’un Certificat de niveau 5, reconnu par l’État.

Émilie va y apprendre de nombreuses techniques, découvrir de nouvelles pratiques et participer à des stages très enrichissants. Elle considère encore aujourd’hui que ce sont des bases indispensables à acquérir si l’on veut évoluer. Le maquillage demande des connaissances étendues sur la morphologie, la colorimétrie et dans des domaines étranges comme le moulage si l’on fait des SFX. Les stages en TV, théâtre, évènementiel avec des publics très différents permettent de découvrir la diversité du métier de maquilleur. Émilie s’éclate dans les apprentissages et s’épanouit dans ce milieu très riches.

Une activité complémentaire indispensable

Pour Émilie, le maquillage ne va pas devenir son métier. Le secteur est assez bouché et ne correspond pas à l’avenir qu’elle souhaite donner à sa vie. Néanmoins, elle a créé sa micro-entreprise pour pouvoir réaliser diverses prestations comme les mariages, le Belly Painting (sur ventre de future maman), des maquillages enfants, Halloween, etc… C’est un complément de revenus, mais, aussi une manière de pratiquer son art pour ne pas perdre la main. Mais, ce qui la motive à aller encore plus loin est la « création artistique ».

Elle puise son inspiration dans les vidéos qu’elle regarde, mais aussi dans son environnement. En fait, un rien peut l’inspirer et donner lieu à quelque chose de nouveau. C’est surtout son humeur qui est le déclencheur, il faut qu’elle soit bien dans sa tête et pas épuisé physiquement. Puisqu’en plus de la créativité, le maquillage artistique demande beaucoup de temps, d’énergie et de patience. Et souvent, le soir, elle a son petit rituel secret …

« Je suis devenu mon propre modèle »

Avec la pandémie, Émilie est en manque de matière première pour pratiquer son art … elle n’a quasiment plus de prestation à réaliser et manque donc de modèle. Il lui faut un visage à travailler. C’est donc en suivant l’exemple de celles qui l’avaient inspirée au départ, qu’Émilie s’est mise face à son smartphone pour se filmer ou se prendre en photo.

C’est devenu un petit rituel le soir, j’ai mon idée, je prépare mon matériel et je lance l’enregistrement.

Émilie réalise, une, puis deux vidéos … elle y prend goût. Elle anime aujourd’hui sa page Facebook « Emi Makeup Artist », son compte Instagram et Tiktok avec plusieurs dizaines de vidéos et tout autant de photos. En ce moment, elle adore Tiktok puisque la communauté est super réactive et que son compte commence à avoir une belle audience.

NDA : voici le lien de ma vidéo préférée 😉 https://fb.watch/aXEpPlOl4K/

Pour filmer et faire le montage, elle utilise uniquement son smartphone. Au niveau du son, elle n’ose pas encore trop poser sa voix, même si elle parle tout de même durant ses LIVE. Pour l’éclairage, elle dispose de 2 anneaux lumineux. Le premier est face à elle et permet de lisser les ombres du visage, le second au-dessus d’elle pour faire ressortir les contours de son visage. Par la suite, elle aimerait investir dans un appareil photo pour avoir des images de meilleures qualités.

Plein de projets

Émilie compte sur la reprise d’une activité normale (post-covid) pour renouer avec le maquillage de mariage ou le Belly Painting notamment. Mais elle a encore un milliard de projet artistique à réaliser donc elle ne va pas s’ennuyer d’ici là. Elle disposera bientôt d’une pièce dédiée au maquillage dans son futur « chez elle » qui est pour l’instant en construction. Donc, on découvrira certainement, prochainement, encore de nouveaux visages d’Émilie 😉

Bientôt la Saint Valentin … Retour sur 2 articles de TECHblog : le premier pour être certain de rester (ou devenir) célibataire, et l’autre pour assurer ce jour-là 😀

Partagez cet article avec vos contacts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton de retour en haute de page sur techblog.