SOS Vidéosurveillance pour les chevaux

Lu en 12 min environ

Avec l’effroyable actualité autour des mutilations d’animaux, nous recevons de plus en plus de demandes et de questions concernant l’installation d’un système de vidéo surveillance dans un lieu isolé. Pour aider les propriétaires et éleveurs voici quelques astuces pour rapidement trouver une solution adaptée.

Le souci n’est pas le même pour une écurie à côté de sa maison que pour un abri loin de tout. Dans tous les cas pour fonctionner, un système de vidéo-surveillance a besoin :

  • d’une alimentation électrique
  • et d’un mode de transmission pour les images (et les alertes).

Si vous ne disposez pas d’une alimentation électrique sur secteur, il vous faudra utiliser une batterie d’appoint que vous pourrez renouveler/recharger lorsqu’elle sera vide. Mais la plupart des questions que nous recevons concerne la liaison vidéo …

Nous allons voir ensemble …

  • Quelles sont les différentes caméras adaptées ?
  • Comment installer du wifi dans mon pré ?
  • Comment alimenter une caméra sans prise secteur ?

Les différentes caméras :

Les caméras non connectées

Les caméras bien camouflées même lorsqu'elles ne sont pas connectées sont utiles.

Il existe des caméras de surveillance non-connectées qui peuvent filmer dès qu’il y a du mouvement. Vous pouvez consulter les images ensuite sur votre ordinateur. Dans ce cas, il n’y a pas d’alerte et vous ne pourrez que constater les choses le lendemain. Ces caméras sont toutefois très intéressantes puisqu’elles sont discrètes et fonctionnent souvent sur piles (ou batterie d’appoint en complément). Vous pouvez les installer en complément d’un système d’alerte à des points stratégiques pour filmer une plaque d’immatriculation ou le visage d’une personne.

Astuce / conseil :

Pour brouiller les pistes, vous pouvez aussi utiliser des caméras factices qui seront bien en évidence. Tandis que les vraies caméras seront bien cachées.

Les caméras connectées

Astuce / conseil :

Pour configurer, recevoir les alertes et consulter en direct la caméra vous devrez installer une application sur votre smartphone. Certaines caméras ont une application dédiée, mais si vous souhaitez installer plusieurs caméras, je vous conseille d’utiliser des caméras compatibles entre elles et avec une application unique. ELESION ou SMARTLIFE sont de bonnes applications pour cela par exemple. Cela vous évitera de devoir ouvrir plusieurs applications pour voir ce qui se passe. De plus vous allez pouvoir contrôler manuellement et automatiquement d’autres appareils compatibles depuis l’application. L’activation d’éclairages ou le déclenchement d’une alarme peuvent s’automatiser par exemple.

Caméras GSM 3g/4g

Ce sont des modèles qui intègrent directement un système de transmission des images en utilisant le réseau des téléphones mobiles. C’est idéal lorsqu’il n’y a pas de connexion wifi possible, mais cela veut dire qu’il faut intégrer une carte SIM à la caméra. Il faut donc soit demander une carte SIM supplémentaire à son opérateur. (Certains opérateurs proposent une seconde carte avec le même numéro pour quelques euros de plus). Soit souscrire un nouveau forfait téléphonique. Du côté des datas (données téléphoniques), ce n’est pas évident de choisir son forfait.

Votre choix dépendra du nombre d’alerte vidéo et du nombre de fois que vous allez consulter la caméra. J’aurais tendance à vous conseiller le forfait le moins cher avec un peu de data quitte à payer éventuellement un supplément par la suite. Avec ces caméras, pas besoin de wifi. C’est le système le plus complet et le plus compact mais il vaut mieux le brancher à une prise secteur puisque le système est assez gourmand en énergie. Les caméras GSM sont souvent un peu plus chères que les caméras wifi.

Caméras WIFI

Elles ont besoin d’une connexion wifi pour transmettre leurs images et être configurées. A tort, beaucoup de personnes pensent relier directement leur caméra à leur smartphone pour voir les vidéos … mais ce n’est pas possible.

Pour fonctionner, la caméra doit se connecter en wifi à un routeur (en général une box internet) pour transmettre les images à un serveur. Ensuite, avec votre smartphone et via une application, vous consultez les images du serveur (et non directement la caméra). Il existe une technique que je vous explique au chapitre suivant pour installer du wifi en pleine campagne. L’avantage des caméras wifi c’est que vous pouvez facilement en installer plusieurs, à condition d’être à portée du wifi. Autre plus, le prix et la diversité ! Il existe des modèles vraiment peu couteux et très variés. Par exemple des caméras panoramiques (180°, ou motorisées) qui permettent de couvrir des zones larges pour déclencher des alertes rapidement.

Les applications sont bien conçues et vous envoient des alertes sous la forme de notifications, SMS ou mails accompagnées d’une photo. En cliquant dessus, vous accéder à votre caméra pour voir ce qui se passe en direct ou accéder aux archives. Vous êtes ainsi rapidement fixé si l’alerte est fondée … ou si vous pouvez vous rendormir.

Astuce / conseil :

Les caméras se déclenchent lorsqu’un certain taux de pixel change. Vous pouvez régler cette sensibilité et sur certaines caméras vous pouvez même désactiver des zones de détection. Prenez soin de bien choisir votre cadrage, vous ne le trouverez peut-être pas la première nuit. Vous aurez de toute manière des fausses alertes, bien placer sa caméra est tout un art. Si vous avez une branche qui bouge avec le vent devant la caméra, vous aurez des notifications toutes les 30 secondes. Même problème lorsqu’il y a des changements de lumière avec des nuages qui passent.

Installer du wifi dans mon pré :

Créer un réseau WIFI avec son smartphone pour connecter une ou plusieurs caméras

S’il n’y a pas d’habitation à proximité de votre pré avec un sympathique voisin qui pourraient prêter sa connexion, il vous reste une solution sous réserve d’avoir une couverture 3g/4g et deux smartphones. Premièrement, vérifiez si la zone est bien couverte. Un petit 3g/4g devrait s’afficher sur votre mobile à côté des barres indiquant la qualité de votre réception.

L’idée est d’utiliser un smartphone comme point d’accès internet wifi pour vos caméras. Cette fonction est présente sur votre smartphone sous l’appellation « partage de connexion » ou « point d’accès personnel » dans les paramètres. Les noms et emplacements de cette fonction varient selon les modèles de smartphone. N’hésitez pas à faire une recherche Google avec le nom de votre appareil pour trouver et activer cette fonction.

Vous pouvez paramétrer cette fonction wifi en lui donnant un nom et un mot de passe. N’hésitez pas à lui donner un nom bien sympa. Il sera visible si quelqu’un consulte les connexions disponibles : « Sécurité chevaux », « Horses protection »… Et bien entendu un mot de passe compliqué pour sécuriser votre connexion. Ce smartphone devient votre routeur et ne sert qu’à cette fonction. Il fait le lien entre vos caméras wifi et la connexion internet aux serveurs vidéo. Il faut donc impérativement qu’il soit alimenté en permanence en électricité … et bien caché, pour ne pas être volé ou détruit. Ce smartphone connecté 24/7 va souffrir. Je vous conseille donc d’en prendre un ancien ou d’en acheter un vraiment pas cher.

Ensuite avec votre second smartphone (le principal) vous allez pouvoir paramétrer vos caméras et les connecter à ce réseau wifi.

Astuce / conseil :

Téléchargez les applications pour les caméras chez vous avant l’installation des caméras. Faites aussi quelques tests avant de tout fixer trop solidement.

Etendre un réseau wifi

La portée WIFI théorique d’une box internet est (dans le meilleur des cas) de 250m en extérieur et 35m en intérieur. Dans la réalité, si l’on place sa box à l’intérieur, il faut vraiment avoir beaucoup de chance pour avoir du wifi ne serait-ce que 10m plus loin dans son jardin. Idem pour la combine plus haut, en utilisant son smartphone comme un routeur wifi … la portée ne dépassera pas 10m dans le meilleur des cas.

Il vous faudra donc dans certains cas augmenter la couverture de votre réseau wifi (ou de celui du généreux voisin). Pour cela, il est possible d’utiliser un ou des répéteurs WIFI. Comme son nom l’indique, cet appareil permet de répéter le signal et le faire aller un peu plus loin. On peut ainsi aller jusqu’à créer une chaine de répéteur pour aller sur de très longue distance. La seule limite est de pouvoir alimenter en électricité les répéteurs.

Astuce / conseil : pour configurer un répéteur, il faut un ordinateur. Donc à faire tranquillement à la maison avant le l’installer à sa place.

Les répéteurs sont généralement utilisés pour l’intérieur d’une maison, mais il existe des modèles très performants conçus pour l’extérieur.

Caméra d’extérieur ou d’intérieur ?

Vous trouverez des caméras spécialisées pour l’extérieur qui pourront affronter les intempéries sans problème, mais elles sont souvent un peu plus chères.

Certaines personnes tentent de placer des caméras d’intérieur dans des zones protégées (à l’abri de la pluie). Elles isolent les parties les plus sensibles pour éviter que l’humidité rentre. Parfois ça passe. Mais c’est évident que sur la durée la caméra va s’user prématurément et vous perdez aussi la garantie.

Alimentation électrique pour un lieu isolé

Pour fonctionner votre caméra a besoin d’électricité. Alors si vous avez une prise secteur, je dirai que « la question est vite répondue », il va juste falloir tirer quelques rallonges.

Mais loin de tout et au milieu de votre pré, hein ? … Il existe toutefois quelques astuces … mais pas de miracle.

Quelle puissance ?

Vous avez lu plus haut que la consommation éclectique des caméras varie beaucoup d’un modèle à l’autre. Il faut donc faire un estimatif de votre besoin pour trouver la batterie qui va correspondre à votre besoin. Attention les informations de consommation pour les caméras sont parfois difficiles à trouver. Elles ne figurent pas forcément sur les fiches de présentation mais on les retrouve dans les notices.

Sur quelle durée ?

Vous devrez ensuite estimer combien de temps vous souhaitez qu’il s’écoule entre chaque changement de batterie. Par exemple toutes les 24h ou 48h par exemple (ne rêvez pas, aucune ne tiendra 1 semaine sans chargement)

Pour trouver la batterie idéale, il vous faudra aussi une estimation en Ah (Ampère heure). Alors pour faire les calculs de conversion, je vous invite à lire cet article :

Il existe plein de modèle avec des capacités très différentes mais gardez à l’esprit qu’il va falloir les recharger. Il en faut donc au moins 2 et que cela prend du temps à recharger.

Même si ça ne rechargera jamais complètement la batterie, vous pouvez rallonger l’autonomie en ajoutant un panneau solaire ou une éolienne.

Voilà j’espère que ces informations vous aideront à y voir plus clair pour installer une vidéo surveillance… en espérant que ce phénomène de mutilation aussi curieux qu’abjecte cesse rapidement.

Courage et prenez soin de nos amis équidés

Laissez un commentaire

Bouton de retour en haute de page sur techblog.