Choisir sa jarretière optique : le type de fibre [1/3]

Lu en 7 minutes environ

La fibre optique est un fil ultrafin, en verre ou en plastique, qui se sert de la lumière pour transmettre des informations avec un très haut débit. Elle est notamment utilisée pour l’éclairage, dans les télécommunications ou en informatique. Vous souhaitez mettre en place un réseau domestique en fibre optique ? Ou alors le cordon de votre box Internet est tout simplement cassé et vous ne savez pas comment le remplacer ? Nous vous proposons une série de 3 articles qui vous aideront à trouver la jarretière optique qu’il vous faut !

Introduction

Pour faire la liaison entre deux équipements dans une installation de fibre optique, on utilise une jarretière optique, aussi appelée cordon à fibre optique. Elle se compose d’une âme dans laquelle circule les signaux lumineux, d’un câble optique et de deux connecteurs à chaque extrémité.

Schéma de la composition standard d'un câble à fibre optique.
Composition standard d’un câble à fibre optique.

La capacité de transmission ainsi que le prix d’une jarretière optique dépendent de sa composition. Nous avons ainsi listé 4 critères lors de l’achat d’un cordon à fibre optique :

Dans cette première partie, nous allons parler des différents types de fibre optique qui existent et leurs déclinaisons.

Les 2 types de fibre optique

La fibre monomode

La fibre optique monomode possède une âme de 9 µm (micromètres) de diamètre dans laquelle se propage un seul signal lumineux. Elle peut s’étendre sur plusieurs dizaines de kilomètres avec une perte de signal minime. On utilise la fibre optique monomode pour les installations à grande échelle ou nécessitant un très haut débit, par exemple : dans les télécommunications, chez les grandes entreprises ou sur les campus universitaires.

La fibre multimode

La fibre optique multimode se compose d’une âme plus large et se décline en 5 variantes : OM1 avec une âme de 62,5 µm de diamètre ainsi que OM2, OM3, OM4 et OM5 avec une âme de 50 µm. Leur conception permet la transmission de plusieurs signaux, soit différents types de données. La fibre multimode est privilégiée lors des liaisons à courtes distances, comme dans les réseaux informatiques locaux (LAN).

Représentation de l'âme par rapport à la gaine optique selon le type de fibre optique.
Dimensions de l’âme par rapport à la gaine optique selon le type de fibre.
Schéma de la transmission des signaux lumineux selon le type de fibre optique.
Schéma de la transmission des signaux lumineux selon le type de fibre optique.

Les 5 modes optiques de la fibre multimode

OM1 : jusqu’à 10 Gb/s de débit sur 33 mètres

La fibre optique OM1 possède une âme de 62,5 µm de diamètre, c’est-à-dire plus épaisse que les autres fibres multimodes. Elle peut atteindre un débit de 10 Gb/s sur une distance légèrement supérieure à 30 mètres, bien qu’elle soit destinée à des applications Ethernet 100 Mb/s. Par ailleurs, la fibre optique OM1 est uniquement compatible avec d’autres câbles composés de fibre OM1.

OM2 : jusqu’à 10 Gb/s de débit sur 82 mètres

La fibre optique OM2 possède une âme de 50 µm de diamètre. Elle prendre en charge un débit de 10 Gb/s jusqu’à un peu de plus de 80 mètres. La fibre optique OM2 est couramment utilisée pour les applications Ethernet 1 Gb/s. En outre, elle est inter-compatible avec les fibres multimodes OM3 et OM4.

OM3 : jusqu’à 10 Gb/s de débit sur 300 mètres

La fibre optique OM3 peut s’étendre sur plusieurs centaines de mètres sans perte majeure de signal. Elle supporte les signaux lumineux LED et laser, ce qui lui permet d’offrir un débit de 10 Gb/s jusqu’à 300 mètres, ainsi que 40 Gb/s et 100 Gb/s Ethernet jusqu’à 100 mètres.

OM4 : jusqu’à 10 Gb/s de débit sur 550 mètres

La fibre optique OM4 a été spécifiquement développée pour les transmissions laser. Elle délivre ainsi un débit de 10 Gb/s Ethernet jusqu’à 550 mètres. Elle permet également des transmissions rapides, avec une vitesse de 40 Gb/s et 100 Gb/s sur une distance égale à 150 mètres, en utilisant un connecteur MPO.

OM5 : jusqu’à 100 Gb/s de débit sur 150 mètres

La fibre optique OM5, aussi appelée WBMMF (fibre multimode à large bande), existe depuis 2014. Elle est conçue pour des applications qui nécessitent un ultra-haut débit. Celle-ci supporte 40 Gb/s Ethernet jusqu’à 440 mètres de distance et 100 Gb/s jusqu’à 150 mètres de distance. Elle est inter-compatible avec les câbles à fibre optique multimode OM3 et OM4.

Comment reconnaitre le type de fibre juste en regardant le câble ?

La couleur de la gaine permet d’identifier le type de fibre qui se trouve à l’intérieur. En effet, chaque mode de transmission est représenté par une couleur :

  • Jaune pour la fibre optique monomode
  • Orange pour la fibre optique multimode OM1 et OM2
  • Bleu ciel ou turquoise pour la fibre optique multimode OM3
  • Rose fuchsia ou magenta pour la fibre optique multimode OM4
  • Vert citron pour la fibre optique multimode OM5
Reconnaitre le type de fibre optique selon la couleur de la gaine.
Le type de fibre optique selon la couleur de la gaine.

Nota bene : tous les cordons à fibre optique disponibles sur le marché ne respectent pas forcément ce code couleur. Toutefois, le respect des couleurs officielles par le fabricant témoigne souvent de la qualité du produit.

Simplex ou duplex

La fibre monomode et la fibre multimode peuvent intégrer un circuit simplex ou duplex. La mention « simplex » ou « duplex » correspond au canal de communication de la fibre.

Fibre optique simplex

La fibre optique simplex se compose d’un seul brin de fibre. Les signaux ne circulent que dans un seul sens : d’un point A (émetteur) vers un point B (récepteur). La fibre simplex est utilisée dans les liaisons FTTH ; c’est le système qui permet aux opérateurs de distribuer la fibre à leurs clients. Autre exemple : les luminaires avec un éclairage à fibre optique utilisent également de la fibre simplex.

Fibre optique duplex

La fibre optique duplex se compose de deux brins de fibre, c’est un « double-simplex » en quelque sorte. Dans ce cas, les données circulent simultanément dans les deux sens : du point A (émetteur) vers le point B (récepteur) et du point B vers le point A. La fibre duplex se décline en deux versions : half-duplex et full-duplex. En half-duplex, la fibre est capable de faire transiter les données dans les deux sens, mais pas de manière simultanée. En full-duplex, la fibre offre un transfert simultané et bidirectionnel sur la même ligne. La fibre optique duplex est utilisée pour brancher des ordinateurs, commutateurs, serveurs et modems en réseau.

Monomode ou multimode, que faut-il choisir ?

Pour résumer, il est important de choisir un type de fibre adapté à vos applications. Vous bénéficiez ainsi d’une bonne qualité de transmission, et sans gaspiller votre argent !
L’usage d’une jarretière optique multimode est privilégié pour les applications sur de courtes distances. Exemples : relier une box Internet à la TV ou connecter un ordinateur sur le réseau local. Le prix augmente en fonction du mode optique proposé (OM1, OM2, OM3, OM4 ou OM5) mais la fibre optique multimode reste accessible.
Les cordons à fibre optique monomode sont un peu plus chers, mais ils offrent un débit bien meilleur et une faible perte de signal sur de très longues distances. Idéal si vous souhaitez mettre en place un réseau fibre dans les locaux de votre entreprise, par exemple.

Maintenant que vous êtes au point sur les deux familles de fibre, nous allons vous présenter les différents câbles optiques qui existent. Cette série d’articles est là pour vous aider à choisir le bon cordon à fibre optique lors de vos achats en magasin ou sur Internet. N’hésitez à nous dire dans les commentaires si nos conseils vous ont été utiles ! 😊

Partagez cet article avec vos contacts !

Laisser un commentaire

Bouton de retour en haute de page sur techblog.