Choisir sa jarretière optique : les différents câbles [2/3]

Lu en 5 minutes environ

Le câble optique a pour fonction de conduire et de protéger la fibre. On compte 5 grandes familles de câbles à fibre optique, chacune présente une conception différente avec ses avantages et inconvénients. Aussi bien pour les applications extérieures que intérieures, le choix d’un câble adapté à l’environnement est primordial. En outre, nous vous conseillons de toujours prendre en compte le type de gaine et la longueur du câble ; nous allons voir pourquoi dans la suite de cet article.

Les 5 grandes familles de câbles à fibre optique

Tubé central

Représentation d'un câble optique tubé central.
Câble optique tubé central.

Le câble tubé central peut contenir jusqu’à 24 fibres monomodes et/ou multimodes. C’est un modèle courant sur le marché, il est facile à installer et se destine à des applications avec un débit peu élevé.
Le câble optique tubé central rassemble plusieurs fibres dans une gaine optique. Celle-ci est protégée par un revêtement et parfois même par une couche de fibres d’aramide. L’ensemble est emballé dans une gaine extérieure en matière plastique.

Multitube

Un câble optique multitube.
Câble optique multitube.

Le câble optique multitube peut contenir plus de 24 fibres, faisant transiter plus de données qu’un tubé central. On l’utilise couramment dans les réseaux de fibre nécessitants un bon débit, comme dans les liaisons entre les bâtiments.
Un câble multitube se compose d’un élément central qui maintien plusieurs gaines optiques contenant 6 à 12 fibres. Il est protégé par une gaine extérieure en PVC ou autre matériau plastique résistant aux intempéries.

Distribution

Représentation d'un câble optique distribution.
Câble optique distribution.

Le câble optique distribution est privilégié lors des raccordements directs, c’est-à-dire dans les applications nécessitant un connecteur optique. On l’emploie couramment dans le bâtiment pour effectuer des liaisons de fibre entre les habitations.
Il possède une gaine extérieure pouvant contenir 2 à 24 fibres. Elles sont souvent protégées par un renfort en fibres d’aramide. Certains fabricants proposent un revêtement anti-rongeur.

Microgaine

Dessin d'un câble optique microgaine.
Câble optique microgaine.

Le câble optique microgaine est facile à installer et offre un haut débit sur de très longues distances. Par exemple, les réseaux souterrains que les opérateurs utilisent pour distribuer la fibre à leurs clients sont constitués de câbles microgaine.
Il est question d’un assemblage de fibres nues dans un tube de petit diamètre, recouvert par une gaine extérieure assez flexible. Cette structure est compatible avec les techniques de pose actuelles et donne un accès facile à la fibre optique.

Breakout

Dessin d'un câble optique Breakout.
Câble optique Breakout.

Ce câble robuste se compose de plusieurs jarretières optiques. Il peut ainsi rassembler jusqu’à 24 fibres optiques simplex, toutes individuellement renforcées. Le câble optique Breakout est préconnectorisé : il sort de l’usine prêt à l’emploi et ne nécessite pas de raccordement spécifique. Ce câble optique permet de faire transiter une grande quantité de données d’un émetteur vers un récepteur. Il est notamment utilisé dans l’industrie ou dans les centres de données.

Les différentes sortes de gaines

PVC (chlorure de polyvinyle)

La plupart des câbles à fibre optique sont composés d’une gaine en PVC, car c’est un matériau flexible et robuste. Il offre en plus une bonne résistance à la flamme et à l’huile. Ainsi, le PVC est compatible avec des applications intérieures et extérieures.

PE (polyéthylène)

Le polyéthylène est le matériau couramment utilisé dans la fabrication de câbles à fibre optique pour l’extérieur. En effet, les gaines en PE offrent une excellente résistance à l’humidité et aux intempéries. Il possède également des propriétés ignifuges.

PVDF (polyfluorure de vinylidène)

Le PVDF est destiné aux applications intérieures, en particulier dans les plénums des bâtiments industriels ou tertiaires. Il possède une bonne résistance à l’abrasion et produit peu de fumée en cas d’incendie.

LSZH (Low Smoke Zero Halogen)

Les câbles LSZH sont recommandés pour les installations en intérieur. Ce thermoplastique ne contient pas de matériaux halogènes, afin de réduire fortement les émissions de fumée toxique lors de la combustion.

Quelle longueur choisir pour mon câble optique ?

Tous les cordons à fibre optique sont sujets à un affaiblissement du signal lumineux. Ce phénomène naturel s’appelle la perte de dispersion et se mesure en décibels (dB). La perte de dispersion varie selon la taille du câble optique : plus le câble est long, plus la perte est importante.
C’est pourquoi un cordon à fibre optique OM2 convient parfaitement pour brancher une box Internet sur une prise murale optique, par exemple. Sur de courtes distances, la fibre optique OM2 sera tout aussi efficace qu’une fibre plus chère.

En plus des pertes intrinsèques de la fibre optique, d’autres phénomènes peuvent affaiblir le signal. On parle de pertes liées au raccordement du câble avec un connecteur optique, d’où l’importance de choisir un connecteur adapté à vos applications. Mais tout ça nous en parlerons en détail dans la troisième et dernière partie de cette série d’articles sur comment choisir sa jarretière optique. 😉

Partagez cet article avec vos contacts !

Commentez cet article

Bouton de retour en haute de page sur techblog.