Le secret du « self-control » d’Hervé !

Toute l’équipe PEARL s’accorde pour dire, qu’Hervé est certainement la personne la plus patiente et « zen » que l’on connaisse. Cette tranquillité et cette gentillesse sont dans sa nature, mais c’est aussi un réel self-control qu’il travaille depuis son adolescence en pratiquant les arts martiaux. Et pourtant, un jour tout a basculé, une terrible épreuve a failli mettre fin à ses ambitions sportives et plus encore … Mais il s’est relevé et est devenu encore plus fort. Voici le portrait d’Hervé, un jeune quinquagénaire passionné de sport, de technologie et de la vie.

Hervé, un passionné de technologie dès la première heure

Professionnellement, on croise Hervé au magasin de Sélestat ou il y travaille depuis 8 années (6+2 avec une coupure pour un autre projet professionnel). Il prend le temps qu’il faut pour renseigner et conseiller tous les clients, qu’ils soient exigeants techniquement ou au contraire complètement novices en la matière. Sa formation ne le destinait pas forcément à être un spécialiste du multimédia, mais plutôt à travailler dans un bureau comme secrétaire ou comptable. Sauf que durant ses études, il va toucher un ordinateur. C’est le tout début de l’informatique grand public et Hervé se passionne immédiatement pour cet outil. Il change donc d’orientation et va finalement se consacrer au commerce d’appareils technologiques.

Entre le début de sa carrière et aujourd’hui, tellement de choses ont évoluées, mais Hervé reste toujours à jour. Des formations lui ont permis d’acquérir des connaissances, mais c’est surtout de lui-même qu’il va chercher les informations pour parfois même devancer les produits du marché.

L’autre passion d’Hervé : c’est le sport !

Il vient tout juste de fêter ses 50 ans, mais n’a pas l’intention de ralentir la cadence, puisque l’activité physique est un besoin vital pour lui. Lorsqu’un jour, son beau-frère l’invite à courir, Hervé va rapidement faire des distances de 10, puis 21 km. Et un beau jour, il se retrouve sur la ligne de départ d’un marathon. Il termine cette première course et en fera d’autres pour retrouver cette sensation qu’il adore. C’est plus fort que lui, Il aime les défis, il aime repousser ses limites ! Il s’étonne même parfois, lui-même, d’arriver au bout de ses aventures. En plus de la course, il a aussi pratiqué la natation. Mais, le sport inscrit dans l’ADN d’Hervé, c’est le Karaté et les arts martiaux en général.

« Le karaté : puisque je déteste l’injustice ! »

 Hervé n’est pas quelqu’un qui cherche les problèmes mais lorsqu’il est témoin d’une injustice ou lorsqu’il trouve qu’un combat est déloyal, il n’hésite pas à s’interposer. Plus jeune, lorsqu’il était à l’internat, il lui est arrivé de défendre un ados qui se faisait agresser par un autre, bien plus fort et connu pour être violent. Bien qu’étant gringalet à l’époque, Hervé a suivi son instinct et s’est jeté sans aucune peur sur l’agresseur. Sa détermination a été plus forte que les muscles de l’assaillant, puisqu’il a surpris et neutralisé l’individu.

Les valeurs fortes d’Hervé, son appétence pour le sport et aussi les films de kung fu l’ont conduit tout naturellement vers les arts martiaux. Il intègre le Karaté Club de Sélestat et va y passer 14 années. Il obtiendra sa ceinture noire 1er Dan malgré un épisode traumatisant qui aurait pu tout arrêter.

Et un jour, tout a basculé.

Durant un cours d’EPS (sport), Hervé et ses camarades s’entrainent à faire des saltos sur un cheval d’arçon. Hervé se lance à son tour, puis chute … et ne se relève pas. Il est tombé sur le dos, il a le souffle coupé. Il mettra 20 bonnes minutes avant de reprendre son souffle. La douleur s’intensifie, mais son professeur n’appelle pas les secours et souhaite reconduire Hervé chez lui, plus tard. Hervé ne tient plus, et en larmes, il rentre chez lui à pied. Chaque pas est un calvaire. Il est complètement bloqué et ressent comme une barre de fer tout le long de sa colonne.

Plus tard, à l’hôpital, le diagnostic tombe. C’est un tassement de vertèbre avec quelques éclats d’os très proches de la moelle épinière. Hervé est hospitalisé de suite, il sort de la pièce en siège roulant et ne sait pas s’il retrouvera un jour l’usage de ses jambes.

Patience et persévérance !

Hervé va passer un long mois immobilisé à l’hôpital. Entre séance quotidienne de kiné et tests pour voir si ses jambes ne sont pas paralysées, la douleur est omniprésente et le temps ne passe pas. Hervé est devenu dépendant pour se laver ou passer aux toilettes. Ce grand sportif perd toute sa masse musculaire. C’est une terrible épreuve aussi bien physiquement que psychologiquement. Mais Hervé ne lâche rien et s’accroche à son rêve : remarcher un jour.

Les efforts payent. Hervé titube, mais il tient presque debout. Le chemin vers une vie normale sera encore long, mais les pronostics sont très encourageants. Hervé remarchera ! Par contre les médecins sont pessimistes sur sa capacité à reprendre une activité sportive et encore moins des sports de combats. Visiblement, ils ne connaissaient pas bien Hervé.

Il aura fallu encore 2 années pour qu’Hervé retrouve de bonnes sensations sur un tatami.

Hervé II le retour !

Après une longue période de convalescence, il retrouve enfin son club de Karaté avec les « anciens » et pour faire connaissance avec les nouveaux. Peu importe le niveau des membres, il y a un respect mutuel et beaucoup de bienveillance. Il adore l’ambiance de son club, et les membres sont devenus aujourd’hui ses amis.

Le karaté est, selon lui, un sport complet qui fait travailler la musculature et la souplesse. Il faut bien maitriser son geste puisque les coups ne sont pas portés. Mais c’est aussi une école du self control où l’on doit se faire confiance et avoir confiance aux autres.

Krav Maga

Depuis peu, il s’est lancé un nouveau défi en pratiquant 2 fois par semaine le Krav Maga dans le même club. Le Krav Maga est un sport de combat élaboré par l’armée Israélienne qui regroupe des techniques de différentes disciplines. Pour Hervé, le Krav est un bon complément technique du Karaté. Si au Karaté, il y a une certaine distance et une retenue, au Krav, c’est du contact avec des touches et du corps à corps. Dans le Karaté, il y a toute une notion artistique du geste précisément exécuté. Au Krav, ça va à l’essentiel comme le dit en souriant Hervé. L’idée est de rapidement mettre fin au combat en mettant KO ou en immobilisant un adversaire armé ou non.

Hervé a participé récemment à un stage de perfectionnement Krav Maga avec 2 experts (7e Dan) organisé par son club. Il décrit une expérience très intense où il a dû dépasser ses limites physiques et de stress. Il y a une partie théorique avec des statistiques de combats/agressions, des échanges d’expérience très intéressants avec les participants … et surtout des mises en situation éprouvantes, et Hervé a adoré !

Connaître les limites …

Hervé est conscient que maitriser ces techniques est aussi une grande responsabilité. En entrainement, il a déjà observé qu’un coup à peine porté peut provoquer un KO. Il sait qu’utiliser son art à mauvaise escient peut être fatal pour un adversaire. La frontière entre la « légitime défense » et « l’agression » est mince. S’il doit riposter pour se défendre ou défendre quelqu’un, il doit mesurer ses coups pour avoir une réponse adaptée. Hervé n’a pour l’instant pas eu besoin de recourir à la force, lorsqu’il a été confronté à des situations tendues. Mais si vous croisez Hervé, vous comprendrez que sa carrure, son attitude « juste » et encore une fois sa profonde gentillesse suffisent à désamorcer les conflits.

Une philosophie de vie

Hervé revient de loin et savoure chaque jour, de se mettre debout, sur ses 2 jambes. Il sait qu’il a de la chance et refuse désormais de se plaindre pour un rien. Dans le futur, Hervé pense passer le 2e Dan au Karaté et progresser en Krav Maga. Il tenterait bien l’Aïdo (c’est du combat au sabre). Je lui ai posé la question de son éventuelle envie de transmettre ses connaissances à des plus jeunes ? C’est pour l’instant incompatible avec son travail le samedi, mais il a déjà animé des stages de découverte durant les vacances d’été dans son club lorsqu’il était ado. Hervé est un bel exemple de loyauté, de résilience et d’humilité qui peut vraiment inspirer les jeunes.

Chez Pearl, d’autres personnes ont des secrets :

Michael et ses molets en acier

Les 1000 visages d’Emilie

Partagez cet article avec vos contacts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton de retour en haute de page sur techblog.