La pointe de la HIFI : les cônes découpleurs

Lu en 8 minutes environ
Couverture decoupleur audio enceinte
Les découpleurs audios dynavox

Amélioration de la qualité sonore et réduction des vibrations

Si comme nous, vous êtes à la recherche de la perfection concernant vos appareils audios ou à la chasse aux vibrations qui gâchent votre plaisir auditif, vous avez certainement déjà entendu parler des cônes d’absorption qui portent aussi d’autres noms, pointes de découplage ou absorbeurs de basses fréquences.

Sur le web, nous avons trouvé des supers fans et d’autres qui n’y croient pas du tout. Nous voulions nous faire notre propre avis sur la question et tester deux modèles pour voir si les théories rejoignaient (ou pas) la réalité.

Quand peut-on avoir besoin de cônes/pointes de découplage ?

Comme dans beaucoup de domaine, avoir une qualité de son optimale est aussi une question de budget. Mais parfois, malgré du bon matériel, on peut se retrouver avec des vibrations ou des résonnances désagréables à l’écoute. Concrètement, on peut retrouver ces parasites à différents niveaux. Soit c’est l’enceinte elle-même qui vibre, soit c’est le contact avec un support (le meuble ou sol). Cette vibration, comme le son, va se propager … jusqu’à vos oreilles et à celles de vos voisins. Si c’est votre cas, ces pointes sont peut-être une solution.

Les découpleurs sont aussi utilisés sur les platines disques (Vinyl, CD, DVD, Bluray). Dans ce cas, c’est plutôt pour isoler la platine des vibrations du support. On imagine très bien le bras et la cellule qui saute à chaque coup de grosse caisse. Mais même des vibrations plus infimes détériorent la qualité de restitution audio. Donc là aussi, l’utilisation de découpleurs a du sens.

Les principes d’un découpleur ? Et à quoi ça ressemble ?

Il y certainement différents modèles, mais les 2 que nous testons dans cet article sont finalement assez identiques. Ce sont des cônes métalliques qui vont venir se coller sous l’enceinte (ou platine) pour être ensuite posés sur des contre-pointes. Les pointes et contre-pointes sont isolées avec une mousse.

Vous avez certainement remarqué qu’une enceinte haut-de-gamme est plus lourde qu’un produit premier prix. Ce n’est pas qu’une question de choix des composants mais c’est aussi puisque le poids réduit considérablement les vibrations. En réduisant la surface de contact entre l’enceinte et son support, on va à la fois réduire d’éventuels frottements et concentrer la masse sur les pointes pour donner plus de stabilité. D’une certaine manière, l’utilisation de ces pointes coniques donne l’illusion d’un poids plus important. Ces pointes sont collées par une mousse double face qui va considérablement atténuer les vibrations transmises à la pointe.

Les cônes sont posés sur des contre-pointes qui ont un rôle de protection du support (meuble ou sol).  Elles vont aussi isoler une nouvelle fois le support des vibrations puisqu’elles sont équipés de petits patins en mousse.

Bonne ou mauvaise réputation ?

J’avais lu tellement de choses positives et négatives sur les découpleurs. Des spécialistes débâtent parfois même sur le nom (selon eux un « coupleur » et non un « découpleur »). Des ingés son qui trouvent le produit génial et d’autres 100% inutile. J’avoue que j’étais un peu perdu avant de rédiger cet article.

Avant même un test d’écoute, rien qu’en installant les cônes, j’ai de suite compris que certains n’avaient jamais eu le produit en main. Il est évident que c’est bien un « découpleur » tant la mousse absorbe les mouvements. On croirait s’installer sur le matelas à mémoire de forme de ma grand-mère. Donc attention on lit pas mal de « Fakenews » 😀

J’ai toutefois repéré une astuce que je partage avec vous. Selon le poids de vos enceintes, il est préférable de se mettre sur 3 pointes (plutôt que 4). Cela vous évite de devoir faire un réglage de hauteur des pieds et cela augmente le poids/pied. Pour mes enceintes de monitoring, c’est idéal. 2 pointes à l’arrière et 1 à l’avant où il y a moins de poids. Pour un gros caisson de basse, je resterai sur 4 pointes.

Alors, efficace ou pas les découpleurs ?

https://www.pearl.fr/article/KT1155/4-decoupleurs-hi-fi-finition-chrome

https://www.pearl.fr/article/KT255/4-decoupleurs-hifi-finition-laiton

On passe au test d’écoute. Je n’ai pas fondamentalement besoin de découpleurs. Là où sont placés mes enceintes, le son est propre. Pour le test, je les déplace sur un meuble un peu moins stable. Le son est vraiment correct sans les découpleurs. Il faut vraiment chercher pour trouver quelques vibrations désagréables. J’installe donc 3 découpleurs par enceintes.

Le son est excellent. Il n’y avait pas vraiment de vibration à réduire dans mon cas mais dans l’ensemble le son me semble plus satisfaisant maintenant. J’ai l’impression qu’auparavant une partie du son était absorbé par le meuble et qu’avec les découpleurs je profite pleinement de mon enceinte. On est ici dans les détails, comme pour la dégustation d’un grand vin.

J’en déduis que c’est bien l’association des pointes pour concentrer la masse et les couches successives de matériaux (durs et mousses isolantes) qui rend le système efficace. L’ensemble ajoute un peu de hauteur qui absorbe là aussi, un peu de vibration.

Les limites ?

L’utilisation de découpleurs va avoir du sens sous des enceintes de bonnes qualités et qui ont un certain poids (>1kg au moins). Inutile d’en installer sous une enceinte Bluetooth à 10€ ou un satellite de home cinéma qui pèse 100g.

Les découpleurs ne changeront rien :

  • Si quelque chose vibre à l’intérieur d’une enceinte, c’est que quelque chose y est mal fixé.
  • Votre parquet vibre même avec un volume faible, c’est certainement plus un problème de collage que d’enceinte.
  • Si votre voisin tape avec un balai, c’est peut-être plus un problème de volume sonore 😉

Bref, je conseille l’utilisation des découpleurs aux plus mélomanes d’entre vous. Pour le prix, on perçoit une nette amélioration du son, si le matos de départ est déjà d’un bon niveau. Pour l’aspect vibration, je pense que ça peut avoir un réel effet positif. De mon côté, j’observe qu’il n’y a plus aucune vibration sur la table sur laquelle sont posés mes enceintes. J’imagine que sur parquet ou un meuble tremblant le résultat sera le même.

Partagez cet article avec vos contacts !

Laisser un commentaire

Bouton de retour en haute de page sur techblog.